Ma référence préférée

Je reçois de nombreux appels au sujet des consultations et ateliers que j’ai longtemps donnés. J’ai décidé de vivre au mieux cet après-cancer et les voyages faisant partie de ce nouvel art de vivre, je ne peux être présente à Montréal la plupart du temps.
Cependant, nul n’est irremplaçable et je vous donne donc les coordonnées de mon amie Elisa Alric (après le 21 mai 2017) qui consulte et anime des constellations familiales comme je les apprécie.

Elisa : http://espacesama.com/
Tel/ 1 514 222 15 61

Bien à vous
Catherine

Le renouveau

Bonjour à tous,

Deux ans loin de vous, c’est long, mais c’était indispensable pour prendre le temps de dialoguer avec ce cancer et comprendre ce qu’il était venu m’apprendre, le temps de m’intérioriser et de prendre soin de moi. J’ai été aidée par une équipe formidable à l’hôpital de Cowansville, une chirurgienne très humaine et présente pour moi, des infirmières dévouées et à l’écoute. Mais aussi j’ai pu bénéficier de l’aide de ma naturopathe homéopathe solide (merci Christine Angelard), de celle d’acupuncteur, kinésiologue et autres ostéopathes, j’ai suivi un régime alimentaire drastique, appris à méditer, bref, tout cela est derrière moi et je rentre de longues vacances en Europe pour renouer avec mes racines.
Bienvenue à vos remarques, vos petits signes par courriel, je ne compte plus recevoir de clientèle, mais je reste à votre écoute pour toute demande au sujet de la psychogénéalogie (et vous pouvez aussi aller sur mon blogue où une foule de conseils ont été postés durant toutes ces années de travail).

Je revis et j’en remercie mes ancêtres qui m’ont donné cette force de continuer à avancer.

Bien à vous tous
Catherine

Christiane Singer, visionnaire

La force de l’élan:

Fermez les yeux et entendez bruire
Cette foule humaine dans votre dos.
Toute cette humanité dont vous procédez !
Sentez derrière vous cette longue
« chaîne d’amants et d’amantes »
Dont vous êtes, en cet instant,
Les seuls maillons visibles !
Ils n’ont pas désespéré du monde et
Vous en êtes la preuve vivante !
C’est avec cette conscience-là
Que vous trouverez la force et
Le courage de vous élancer.
Le passé n’est pas ce qui
Nous retient en arrière mais
Ce qui nous ancre dans la présence et
Nous insuffle l’élan d’avancer.

Christiane Singer

Joyeux Noël et une belle année 2015 à tous

Cette fin d’année m’a apporté la désagréable nouvelle d’un cancer du sein qu’il va me falloir apprivoiser dans les mois à venir. Je vous tiendrai au courant de mes futures activités, mises maintenant entre parenthèses, dès que je verrai plus clair. N’hésitez pas à me contacter par courriel en cas de problème.
Cela ne va pas m’empêcher de vous souhaiter de belles fêtes de fin d’année et que 2015 vous apporte le bonheur et surtout la santé. Je vous souhaite surtout de trouver votre place dans votre clan, d’y accueillir les exclus afin que vos lignées retrouvent leur équilibre et d’honorer vos ancêtres en vivant la vie qu’ils n’ont pas pu ou su vivre.
Bien à vous tous
Catherine

« Sur le plan psychologique, il n’existe pas d’influence plus puissante sur l’entourage et plus particulièrement sur les enfants que la vie non vécue des parents ».
Carl Gustav Jung

Constellations familiales : donner et recevoir (2)

Je parlais déjà, le 12 juin 2010, de la notion de donner et recevoir qui est le troisième pilier quand on approche les constellations familiales (après la nécessité de prendre sa place et respecter la hiérarchie du clan). Il me fallait expliquer pourquoi on doit se faire rétribuer ou faire un troc quand on donne un service.

Aujourd’hui, suite à certains courriers désinvoltes de constellés qui ne voient plus le besoin de venir participer aux ateliers de constellations familiales, j’ai comme une envie de faire le point.

Loin de moi l’idée de faire la leçon à qui que ce soit, je souhaite simplement donner un éclairage, souvent ignoré, sur l’échange, le partage qui ont lieu au sein de ces ateliers.

En effet, lorsqu’un constellé bénéficie de l’énergie du groupe qui vient se mettre au service de son clan, il reçoit toute l’énergie nécessaire à la résolution, si tout se passe bien, du conflit intérieur qu’il est venu mettre en image. Les participants reçoivent, à leur niveau, ce cadeau que tous font au constellé et qui peut aider à « gai-rire », en partie, leurs tourments. Afin que l’équilibre indispensable entre donner et recevoir soit respecté, il devient alors logique que ces constellés viennent se mettre au service de ceux qui souffrent et, ainsi,  donnent, à leur tour.

C’est pourquoi j’engage vivement les participants aux ateliers de constellations familiales à répondre le plus souvent possible aux demandes de réunion, tout le monde finit par y trouver son compte.

 

 

Chi Nei Tsang, connaissez-vous ?

Katia Quijano est une massothérapeute bien particulière, elle masse le ventre, bonne pratique.
Je vous suggère un article qu’elle envoie à ses clients :

Les émotions sont la nourriture de l’âme

« Après plus de vingt ans de pratique de Chi Nei Tsang, jour après jour, à aider mes clients à transformer leurs charges émotionnelles en travaillant sur leur ventre, j’ai réalisé que le corps ne digère pas seulement la nourriture, il digère aussi les émotions.  Le processus de digestion consiste à décomposer, absorber, distribuer la nourriture dans tout le corps et à éliminer ce qui n’est pas nécessaire.  Comme nous digérons la nourriture, nous digérons les émotions, absorbant ce dont nous avons besoin et éliminant le reste.  La digestion émotionnelle suit littéralement le même chemin que la digestion de la nourriture, c’est pourquoi nous pouvons avoir accès aux charges émotionnelles en travaillant sur l’abdomen et le système digestif.

D’abord, nous goûtons nos émotions, parfois nous les « ruminons », souvent nous ne pouvons pas les « avaler » ou nous le faisons avec difficulté, ensuite il faut pouvoir les garder dans l’estomac.  Nous entamons alors le processus de séparer ce dont nous avons besoin de ce dont nous n’avons pas besoin.  Comme pour la nourriture, certains éléments sont plus difficiles à digérer que d’autres.  En fait, certaines émotions sont indigestes et prennent des années pour être digérées.  En attendant, elles restent bloquées dans le système digestif sous forme de contractions.  Cette partie contractée du système digestif ne peut travailler à son plein potentiel, ce qui diminue les capacités de digestion, avec les conséquences qui en découlent.  La plupart des problèmes digestifs résultent d’un système digestif trop occupé à retenir les charges émotionnelles pour assimiler la nourriture.  Les émotions sont de la nourriture, elles sont la nourriture de notre âme.  Elles ont besoin d’être digérées pour nous permettre de croître et de mûrir émotionnellement et spirituellement. »
(Extrait de Guérir à partir de l’intérieur avec le Chi Nei Tsang, de Gilles Marin)