Conférence sur l'Harmonie Intérieure


Je me suis faite gronder parce que je n’avais pas annoncé ma conférence sur la psychogénéalogie à la Bibliothèque des Prairies (le 2 novembre dernier) mais cette conférence était déjà postée sur mon blog, disponible gratuitement sur DailyMotion (cf. sur ce blog au 22 avril)

J’annonce donc la conférence que je vais donner sur l’Harmonie Intérieure à l’Université Populaire d’Hochelaga-Maisonneuve le 29 novembre à 13h30.

J’y présenterai mon approche de croissance personnelle comme vous pouvez la découvrir sur mon site.

 

Pavillon d’Éducation Communautaire Hochelaga-Maisonneuve – 1691, boulevard Pie-IX, Montréal


Conférence

« La création de l’arbre génial-logique »

Je donne cette conférence à l’Université Populaire
1691 boul Pie-IX, Montréal, Qc, H1V 2C3

Le 8 février de 13h30 à 16h

Je vous propose une approche de la généalogie qui va consister à aller plus loin que la simple représentation des dates de naissance ou de décès. Il s’agit de voir quelles sont les transmissions de génération en génération qui montrent les intrications causant des souffrances que nous mettons sur le compte de notre propre vie et qui sont souvent la conséquence des poids que nous portons pour nos ancêtres. C’est ce que j’appelle la création de l’arbre génial-logique.

lettre symbolique

Actes symboliques (2)

Les actes symboliques (ou magiques si ce terme ne vous rebute pas) devraient la plupart du temps être créés par la personne qui souhaite un apaisement au niveau émotionnel lors d’une situation conflictuelle. Ces actes peuvent être posés de mille manières suivant sa propre créativité : on peut écrire, peindre, sculpter, inventer toute sorte de concrétisation de ce blocage qu’on désire démanteler. Deux exemples permettront de mieux comprendre comment agir selon ses propres ressources :
Une jeune femme, venant d’apprendre par son amoureux qu’il la quittait pour des raisons qu’elle jugeait aberrantes, ne voulut pas s’enfoncer dans un désespoir qu’elle savait nuisible. Après réflexion, elle rassembla tout ce qui pouvait la relier à cet homme : photo, vêtements, bibelots…, elle en fit un tas dans son jardin et y mit le feu. Elle recueillit les cendres du foyer, les mit dans une petite boite qu’elle envoya, sans un mot, à son ex-ami : le soir même, elle dormit douze heures d’affilée et le lendemain elle se sentait apaisée. Elle avait, bien entendu, encore beaucoup de chagrin mais l’agitation d’émotions bouleversantes avait cessé.

Une femme qui n’avait pu faire la paix avec sa mère avant le décès de celle-ci ressentit le besoin de faire un geste concret après avoir longtemps cherché comment soulager ce profond sentiment de culpabilité qu’elle éprouvait. Elle écrivit, sur des petits papiers, tout ce qu’elle avait encore sur le coeur en ce qui concernait cette relation qui avait toujours été tendue : un fait par petit morceau de papier. Elle imagina coudre chaque petit papier sur un vêtement qui avait appartenu à sa mère et elle brûla le tout dans un grand seau métallique. Cela se passait en hiver et la combustion avait lieu dans l’appartement : une fumée noire s’en dégagea, les murs étant vite recouverts de suie. Cette femme n’avait plus qu’à faire le grand lessivage des murs. Une fois l’appartement nettoyé, elle versa les cendres du seau dans la terre d’un pot et y planta un rosier. Elle aussi dormit d’une traite une longue nuit de récupération et se sentit allégée le lendemain ; puis, « par hasard », en rangeant un carton « oublié », elle retrouva un bracelet en or de sa mère et elle le mit, ressentant en elle une paix nouvelle et comme la résolution d’une situation inachevée.

On peut ainsi créer, pour tout mal-être ressenti à un moment de sa vie, un acte symbolique qui va permettre de calmer la tempête émotionnelle qui nous secoue en nous donnant  l’impression de n’y rien pouvoir.
Laissez venir tout idée, même farfelue, qui pourrait se concrétiser par une démarche, personnelle,  pouvant vous faire retrouver la tranquillité.